L’absence de démarche professionnelle en intelligence économique pénalise les PME romandes

Une étude de la Haute Ecole de Gestion de Genève sous la direction du professeur Hélène Madinier, en partenariat avec le cabinet d’intelligence  économique Geneva Intelligence, relève le faible niveau de connaissance des patrons de PME romandes en matière de veille stratégique et d’intelligence économique (IE) : 64% des dirigeants interrogés n’ont aucune idée précise de ce que cette discipline représente. Plus préoccupant, 43% des patrons ne mènent aucune démarche IE, bien qu’ils reconnaissent qu’elle leur serait utile au moment de prendre des décisions stratégiques. L’étude qualitative menée sur six mois avait pour objectif de dresser un état des lieux des pratiques de l’intelligence économique en Suisse romande.

GI_communiqué de presse_20140929

L’intelligence économique : la compétitivité par l’information

Si les évènements récents tels que les affaires Snowden ou Falciani ont mis en lumière les risques liés à l’exploitation de données dites sensibles, ils ont également démontré le rôle déterminant de l’information en tant que facteur d’influence politique et économique.

Pour aider une entreprise, le consultant en IE va dresser un état de la situation réglementaire et politique en lien avec son client, assurer une veille législative et réglementaire pour les décisions publiques qui ont une incidence, identifier
les acteurs clés à « éduquer » puis élaborer des stratégies d’approche en se plaçant du point de vue des autorités publiques. Il devra ensuite aider son client à construire un message et à le diffuser aux acteurs pertinents en collaboration avec des cabinets de lobbying spécialisés.

GI_market 111_La compétitivité par l’information_20131001